1500 - 1800

Quels étaient les grands centres du marché de l’art en Europe au 18e siècle ? Qui en étaient les acteurs ? Dans quels réseaux professionnels et familiaux ces derniers s’inscrivaient-ils ? Où étaient situés les marchands de tableaux à Paris au siècle des Lumières ? A quoi ressemblait l’activité du marchande du Pont Notre Dame et la boutique de son plus célèbre occupant, François-Edmé Gersaint ?

La base de données et les applications de visualisation proposées ici visent à restituer sous une forme inédite les résultats d’une équipe de chercheurs qui se sont penchés – entre autres – sur ces questions, dans le cadre du projet Art Markets in Europe. Emergence, Development, Networks, 1500-1800, soutenu par l’ANR.

FR | EN

Présentation

La base de données et les applications de visualisations présentées ici trouvent leur origine dans le programme Art Markets in Europe 1300-1800, Emergence, Development, Networks qui fut soutenu de 2008 à 2012 par l’Agence Nationale de la Recherche. Porté par des chercheurs de l’Université de Lille en étroite collaboration avec des chercheurs de Duke University (NC), ce programme a permis de réunir une équipe internationale et interdisciplinaire d’une quinzaine de chercheurs en histoire de l’art, histoire économique et sociale, et sciences économiques venus de douze institutions et organismes de recherches européens et américains.

Deux axes de recherche ont été privilégiés. Le premier a été consacré au rôle des marchands flamands dans le développement et la structuration des marchés artistiques en Europe, au cours des 16e et 17e siècles : quelles étaient leurs stratégies commerciales, leurs méthodes de production, leurs canaux de distribution, leurs réseaux professionnels et familiaux, et leur impact sur les cultures visuelles locales ? L’étude a été restreinte à une aire géographique couvrant les anciens Pays Bas, la France du Nord, Paris et l’Italie.

Le second axe a porté sur les transformations structurelles des marchés au 18e siècle. Les questions relatives à la spécialisation et à la professionnalisation des marchands, à l’internationalisation des échanges, à la mise en place de circuits d’agents et d’intermédiaires, et au développement d’un marché de l’information ont été étudiées plus précisément à partir des exemples de Londres, Paris et Bruxelles.

La diffusion des résultats a donné lieu, d’une part, à la publication d’un ouvrage collectif et d’autre part, à l’élaboration d’une base de données et d’un programme expérimental de visualisation auxquels ce site est consacré.

L’objectif de cette base et de ces applications de visualisation est de restituer sous une forme visuelle et synthétique les résultats de certaines études de cas des membres de l’équipe tout en offrant de nouveaux outils d’analyse destinés à renouveler les approches et à susciter de futures recherches. Ils doivent être compris comme un travail expérimental destiné à évoluer au fur et à mesure de l’avancée de la recherche et nullement comme un projet arrêté et figé. Leur conception a nécessité de nouvelles collaborations avec des spécialistes en informatique, infographie, et en sciences de l’information et de la communication.

Le couloir du temps. La science au service du patrimoine

Une image de la restitution de la vue intérieure du pont Notre-Dame figure dans le « Le couloir du temps », une fresque de 134 mètres installée dans le couloir de la station de métro Montparnasse-Bienvenue à Paris. Cette exposition, proposée par le CNRS, présentée du 9 septembre au 10 novembre 2015, est à retrouver sur www.cnrs.fr/couloir-temps

Expériences Interactives : l’exposition, 29 mai-19 juillet 2015

Le projet Pont Notre sera présenté à la Maison Folie Hospice d’Havré, du 29 mai au 19 juillet 2015, dans le cadre de l’exposition Œuvres et projets de médiation du fonds Expériences Interactives, organisé par Pictanovo et la Ville de Tourcoing.
Avant-première de l’exposition le 25 juin à 18H00 en présence des chercheurs

Fête de la science, 9-12 octobre 2014, Université Lille 3

Le projet Pont Notre-Dame au temps de Watteau a fait l’objet d’un stand au Village des Sciences organisé par la ComUE Lille Nord de France et l’Université Lille 3

Journée d’étude, Paris, IRCAM, 26 septembre 2014

Communication, Cartographie multimédia des agents et des lieux du marché de l’art au XVIIIe siècle, 2e rencontres sur les bases de données et les ressources numériques, la visualisation des données numériques, organisée par le Centre de musique baroque de Versailles et l’IRCAM, Paris, 26 septembre 2014

MuséoHub 2, Forum antique de Bavay, 18 juin 2014

Communication à la journée d’étude, Numériser, restituer, étudier, transmettre le patrimoine.
Les monuments historiques et les musées à l’heure du numérique
, organisée par le Forum antique de Bavay, Pictanovo, le Pôle Numérique Culturel et l’Université Lille 3

Colloque international, Paris, ENS, 12-14 juin 2013

Communication, “Visualizing spaces, flows, agents and networks of the Art Markets in the 18th century: some methodological challenges”, colloque international Global Art History and the Peripheries Challenge, organisé par Catherine Dossin et Béatrice Joyeux-Prunel, Paris, École normale supérieure and Institut National d’Histoire de l’Art, Paris, 12-14 juin 2013
Publié dans Artl@s Bulletin, 2013, volume 2, Issue 2, p. 26-37. http://docs.lib.purdue.edu/artlas/vol2/iss2/4/

Salon Innovatives SHS, CNRS, Paris, 16-17 mai 2013

Stand-exposition à la première édition du salon de la valorisation en sciences humaines et sociales
organisé par le CNRS et l’Alliance Athéna, à Paris, Espace Charenton.

CAA, 100th Annual Congress, Los Angeles, 22-25 février 2012

Communication, “Interactive Mapping of the Agents of the Art Markets in Europe (1550-1800)”, session Information Visualization as a Research Method in Art History, organisée par Christian Huemer et Lev Manovich, College Art Association, 100th Annual Congress, Los Angeles, 22-25 février 2012